Libre adaptation de la célèbre pièce d’Anton TCHEKHOV datant de 1901, cette mise en scène nous offre un nouveau regard. Elle ne tient compte ni des lieux imaginés par TCHEKHOV, ni de l’époque, ni même de sa distribution. Ne sont gardés que les élans de la pensée et les fulgurations de l’auteur qui résonnent comme des pensées de notre époque.

Les trois héroïnes, déracinées, s’ennuient profondément, elles n’espèrent qu’une chose : retourner à Moscou, leur ville natale, et y recommencer leur vie. Malheureusement, toutes trois se rendent compte qu’il n’est pas possible de partir…

Ainsi les trois soeurs nous parlent, tantôt gamines, tantôt folles, tantôt mères. Elles incarnent toutes les femmes qui s’interrogent et témoignent. Fuite, révolte ou foi : elles ont choisi chacune un chemin.

Cette pièce pleine de silences pesants, de froides révoltes, nous renvoie donc toutes les contradictions, les souffrances générées par une vie morne à l’avenir incertain. Le spectacle douloureux et tremblant appelle à réfléchir.

Lauréat du Trophée « Ouvrez l’Art » en 1996
Lauréat du « Défi Jeune » 1996
Lauréat du « Prix des Etats de Bourgogne » 1997

Ce spectacle à été joué:

DateAnnéeLieuDépartement
9 janvier1997Au Boeuf sur le Toit, Paris75
5 janvier 1998RabbatMaroc
25, 26 et 27 juilletBesançon25
  • Année de création 1996
  • Mise en scène: Christian Pageault
  • Régie son et lumière Phillipe Breton et Benoit Favereaux